Comment faire pour vendre son appartement ou sa maison à Montpellier ?

Comment faire pour vendre son appartement ou sa maison à Montpellier ?

Comment faire pour vendre son appartement ou sa maison à Montpellier ?

 

L’objectif de tout propriétaire est de vendre rapidement son appartement ou sa maison au prix souhaité. Seulement pour cela il est fondamental de s’y prendre avec rigueur surtout à Montpellier. Voici les étapes clés pour réussir la vente de son bien :

1. Étude du marché de Montpellier et estimation réelle de l’appartement ou de la maison

Tout d’abord il faudra réaliser une étude de marché en analysant les prix de vente sur des biens similaires du quartier, en fonction de la demande du marché, de l’attraction avec ses commerces, écoles, transports en communs, proximité de Montpellier…

Ensuite une multitude de critères rentrent en compte : luminosité, situation géographique, exposition, vis-à-vis, agencement, consommation d’énergie…

Attention au piège, de ne pas trop mettre trop d’affectif dans son bien. Bien souvent, on ne se rend pas compte que son logement à prit de l’âge ou que de nouvelles normes sont apparues, ce qui dévalue le bien. Cependant l’inverse peut être également possible. Certains secteurs prennent de la valeur au cours des années, surtout en périphérie de Montpellier.

L’estimation d’un bien nécessite donc des connaissances pointues en matière d’immobilier.

Réaliser une estimation immobilière est donc une étape indispensable avant de commencer un projet de vente. Cela permet :

  • De connaître la valeur réelle de son bien et ainsi pouvoir fixer un prix « juste »
  • Pouvoir se positionner sur le marché
  • Faire face à la concurrence de manière judicieuse
  • Attirer rapidement les acheteurs potentiels

 

Etude et prix du marché immobilier à Montpellier en 2020 juste ici.

2. Les documents nécessaires à la vente

Par la suite il faudra se procurer les documents nécessaires à la vente du bien. Ils sont un prérequis car sans eux aucune transaction ne peut s’effectuer.

  • Une copie de l’acte de vente (remis lors de l’achat du bien immobilier)
  • Titre de propriété, les trois derniers procès-verbaux des réunions de copropriétaires (s’il s’agit d’un logement soumis au régime de la copropriété) ainsi que le règlement de la copropriété
  • Un certificat de non hypothèque
  • Le Dossier du Diagnostic Technique (DDT)

Notre intelligence artificielle réalise pour vous une estimation de votre bien en ligne

3. Effectuer diagnostics obligatoires de la maison ou de l’appartement 

Comme indiqué précédemment la réalisation des diagnostics immobiliers sont prérequis à la vente d’un bien. Ces diagnostics sont obligatoires aussi bien dans le cas de la vente d’un appartement que d’une maison.

Le Dossier de Diagnostic Technique (DDT) regroupe l’ensemble des études à réaliser dans le cadre de la vente.

Ces diagnostics s’effectuent en fonction de la date à laquelle à été délivré le permis de construire mais aussi en fonction de l’antériorité des installations.

Dans le DDT il faut intégrer :

  • amiante avant vente
  • le diagnostic de performance énergétique (ou DPE, devant être effectué avant la publication de l’annonce)
  • plomb (CREP)
  • le métrage Loi Carrez
  • le diagnostic termites
  • l’état des risques et pollution (ERP)
  • l’état des servitudes « risques » et d’information sur les sols (ESRIS)
  • les diagnostics électricité et gaz.

Pour être valides, les diagnostics doivent être réalisés par un professionnel certifié par un organisme accrédité.

Il est conseillé de réaliser dans le même temps afin d’éviter toute confusion concernant leur validité lors de leur remise le jour du compromis de vente.

 

4. Mettre en valeur son logement

Ensuite il faut mettre en valeur le bien immobilier afin de susciter le coup de cœur. Pour cela pas de secret : il ne faut rien négliger ! Il faut supprimer les petits défauts, nettoyer parfaitement le bien, aérer les pièces, rendre le bien clair et propre.

Le logement devra être le plus neutre possible pour cela il faudra dépersonnaliser le logement (retirer photographies, tableaux, vider les placards) afin que le visiteur (et peut-être le futur acquéreur) puisse rapidement imaginer sa place au sein de l’ancien foyer. Les acheteurs doivent avoir l’impression de n’avoir que leurs valises à poser.

Il est possible de rafraîchir les murs et les plafonds, ou bien réaliser des travaux cependant il est déconseillé d’engager plus de 2 à 3% du montant de du bien

Concernant les photos de l’annonce, elles doivent être impérativement de bonne qualité, et mettre en avant les ponts positifs de l’appartement ou la maison.

Sachez que c’est dans les 90 premières secondes d’une visite qu’un achat se décide !

Leave Comment